Bombardier utilise la résine de Solvay pour fabriquer son aile en matériaux composites

 

Le site de l’avionneur canadien Bombardier à Belfast a été récompensé par la Royal Academy of Engineering britannique pour son aile en matériaux composites à la pointe du progrès, qui réduit l’impact environnemental des avions. Et Solvay est très fier d’être le fournisseur de la résine utilisée dans le procédé de fabrication de l’aile en question.

Chaque année, la Royal Academy of Engineering décerne le MacRobert Award, la plus prestigieuse distinction britannique récompensant les innovations technologiques conjuguant avantages sociétaux et réussite commerciale. En 2019, pour son 50ème anniversaire, le prix a été décerné à l’équipe Bombardier de Belfast, qui a conçu et fabrique la première aile à infusion de résine pour un avion de ligne, en l’occurrence l’Airbus A220.

(Image copyright Airbus)

Airbus-A220-300-landing

 

Les avantages des matériaux composites dans l’aéronautique

L’emploi de matériaux composites pour la construction d’avions n’est pas nouveau. L'industrie aéronautique les utilise en remplacement du métal, afin d'améliorer la résistance à la corrosion, de simplifier la maintenance et surtout d'alléger les appareils dans le but de réduire la consommation de carburant ainsi que les émissions de CO2. Dans le cas présent, la nouveauté réside dans le procédé de fabrication.

Le procédé de transfert par infusion de résine (RTI) exclusif de Bombardier consiste à infuser de la résine liquide dans des préformes en fibres de carbone sèches lors du procédé de fabrication des pièces, au lieu d’utiliser une fibre de carbone préimprégnée de résine, qui doit être stockée à basse température jusqu'à son utilisation. 

Les avantages du procédé RTI sont nombreux, comme la possibilité de fabriquer des structures d’un seul tenant à la fois volumineuses et complexes, nécessitant un moins grand nombre de pièces différentes et de fixations, réduisant ainsi les déchets lors de la fabrication tout en améliorant l'aérodynamisme. Par ailleurs, cette méthode nécessite moins de réfrigération et consomme par conséquent moins d’énergie, tout en produisant des matériaux utilisables pendant plus longtemps, simplifiant ainsi la fabrication.
 

Benefits of Bombardiers resin-infused wing

Assemblage de l’aile C Series à Belfast, au Royaume Uni ©Bombardier

Traduction légendes : Fabriquée au moyen du procédé de transfert par infusion de résine (RTI)
Permettant la fabrication de structures d’un seul tenant à la fois volumineuses et complexes
Nécessitant un moins grand nombre de pièces différentes et de fixations mécaniques
Favorisant une économie de matériaux significative


L’infusion de résine n’est pas un procédé couramment utilisé par l'industrie aéronautique”, explique David Bacon, Account Manager au sein de la GBU Composite Materials de Solvay. “Cette technique est généralement utilisée pour la construction de bateaux ainsi que dans le secteur de l’énergie éolienne. Mais son utilisation accrue dans la construction d’avions de ligne présente des avantages incontestables.” 

Découvrez notre solution résine

Bombardier a mis au point son propre procédé RTI pour la fabrication à grande échelle et l'assemblage des ailes dans son site de Belfast, en Irlande du Nord. L’aile a été conçue tout spécialement pour l’avion Bombardier C Series, devenu ensuite l’Airbus A220 (à la suite d’un partenariat conclu entre Bombardier, Investissement Quebec et Airbus). A ce jour, elle équipe uniquement cette famille d’avions moyen courrier au fuselage étroit, entrée en service en 2016 avec succès. Mais d'autres types d'avions pourraient en toute logique être dotés de cette nouvelle génération d'ailes plus légères à l'avenir.

L’utilisation du procédé RTI dans la fabrication d’avions de ligne présente de nombreux avantages.

David Bacon, Composite Materials, Solvay

Une résine de qualité au service de la performance

Solvay entretient une “relation de longue date avec Bombardier,” souligne David. “Nous vendons au constructeur un grand nombre de produits allant des adhésifs aux préimprégnés en passant par les résines, destinés à différents types d’avions.” L’aile fabriquée avec le procédé RTI utilise la résine époxy CYCOM® 890 de Solvay, sélectionnée au tout début du projet il y a plus de dix ans. “Cette résine a été choisie pour ses propriétés et notamment une faible viscosité, qui permet l'infusion de pièces volumineuses d’un seul tenant,” poursuit David. 

"Le MacRobert Award décerné par la Royal Academy of Engineering valide l’intégralité du processus de conception et de fabrication de cette aile innovante, et récompense par conséquent la performance de la résine de Solvay,” conclut David.