De la rencontre de grands esprits scientifiques à la priorité donnée aux personnes

Vous avez peut-être entendu parler de la célèbre conférence scientifique au cours de laquelle Albert Einstein et le physicien danois Niels Bohr ont eu un débat qui a jeté les bases de la physique quantique - mais saviez-vous que cet événement a été rendu possible grâce à notre fondateur, Ernest Solvay ? 

C'est le 183ème anniversaire d'Ernest Solvay - une bonne raison d'expliquer comment sa raison d'être et son héritage continuent d'inspirer et de façonner Solvay aujourd'hui ! 

Unir les plus grands esprits scientifiques   

Solvay Council of Physics 1911, Belgium

Ces conférences ont conduit à la création des Instituts Solvay de Physique et de Chimie, qui réunissent toujours les meilleurs scientifiques du monde, alternativement tous les trois ans (une année pour la physique, une année sabbatique, une année pour la chimie). Ainsi, dans l'esprit de son fondateur, Solvay continue à tisser des liens - à connecter les idées et les personnes pour résoudre les défis industriels, sociaux et environnementaux critiques grâce au pouvoir de la science.

Croire que le ciel est la limite 

Ernest Climbing Mountain]

Ernest Solvay, qui était d'ailleurs un passionné d'alpinisme avec un penchant pour l'escalade du Cervin, a toujours cherché à atteindre de nouveaux sommets de progrès. 

Au début du siècle, Ernest était curieux des promesses de l'aviation et cela a été transmis à la génération suivante. En fait, le premier vol en ballon d'Auguste Piccard dans la stratosphère a été parrainé indirectement par la famille Solvay (elle a financé le Fonds national belge de la recherche [FNRS], qui a lui-même parrainé A. Piccard).

En suivant l'exemple d'Ernest, Solvay continue à atteindre de nouveaux sommets, non seulement en contribuant à rendre les avions plus légers et plus économes en carburant, mais aussi en aidant à mettre en place le premier avion à émission zéro alimenté exclusivement par l'énergie solaire, créé par la Fondation Solar Impulse. 

Nous allons aussi dans l'espace ! En fait, les matériaux Solvay voyagent dans l'espace depuis plus de 50 ans. Des matériaux Solvay étaient à bord de la mission Apollo 11 qui a envoyé des hommes sur la lune pour la première fois et le polymère polysulfone (PSU) Udel® du Groupe, connu pour sa capacité à résister à des températures extrêmes, a été utilisé dans les visières des combinaisons spatiales de Buzz Aldrin et Neil Armstrong lorsqu'ils ont marché sur la lune en juillet 1969. Les matériaux Solvay continuent aujourd'hui à voyager dans l'espace avec un large éventail d'acteurs de l'industrie.

Les entreprises qui ne donnent pas la priorité à la durabilité ne survivront pas. Pour réussir, nous devons être en phase avec les aspirations de nos clients qui ont besoin d'innover pour un monde meilleur, et nous devons avoir une raison d'être qui motive les jeunes talents à nous rejoindre.

Ilham Kadri, CEO de Solvay

Les gens d'abord 

Ernest, ainsi que son frère Alfred, ont été les précurseurs de la mise en œuvre de ce que nous appelons aujourd'hui la responsabilité sociale des entreprises, en mettant l'accent sur l'éducation et le bien-être des employés. Il était partisan de l'égalité pour tous et a déclaré un jour : "La société est obligée de lutter pour la justice sociale, sinon elle mourra." À la fin du 19ème siècle, Solvay a mis en place un vaste programme d'aide sociale pour ses travailleurs et, pendant la Première Guerre mondiale, il a fondé une organisation qui a nourri des millions de personnes. 

L'engagement d'Ernest à donner la priorité aux personnes se poursuit aujourd'hui avec l'initiative Better Life de Solvay (qui fait partie de notre feuille de route Solvay One Planet), qui vise à améliorer la qualité de vie des employés et de la société dans son ensemble, et notre Fonds de Solidarité Solvay, qui soutient financièrement les employés de Solvay et leurs proches qui traversent des moments particulièrement difficiles en raison de la pandémie Covid-19. Nous avons récemment porté le congé de maternité à 16 semaines et l'avons étendu à tous les coparents, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Cela fait partie de notre programme d'avantages sociaux Solvay Cares, qui offre un niveau minimum d'avantages sociaux d'entreprise à tous les employés. 

En outre, le mécénat d'entreprise de Solvay finance des activités liées à des initiatives éducatives, scientifiques et humanitaires dans le monde entier par le biais du Fonds Ernest Solvay.

Innover pour changer le monde 

Ernest était passionné par la science et l'innovation, ce qui l'a amené à découvrir un procédé qui allait changer l'industrie chimique : une méthode de production de carbonate de soude, l'élément de base de la production de verre, à l'échelle industrielle. 

Ce même esprit d'innovation perdure. Qu'il s'agisse de créer une solution d'économie circulaire pour les batteries de véhicules électriques, de développer une solution écologique pour les agriculteurs afin d'accélérer la croissance des tomates, de créer des produits de nettoyage écologiques ou de fournir un allègement pour faire progresser la mobilité durable, l'innovation est dans l'ADN de Solvay.

Soutenir des découvertes scientifiques révolutionnaires

Carolyn Bertozzi, winner of the 2020 Solvay Prize, Brussels

Ernest était un fervent supporter financier de la science universitaire, ce qui lui a valu le surnom de "Carnegie belge". Parmi d'autres scientifiques, Ernest a été l'un des principaux sponsors de Marie Curie, la première et seule femme scientifique à avoir reçu deux prix Nobel, ainsi que de sa fille Irène Joliot-Curie, lauréate du prix Nobel. 

Pour poursuivre cet héritage, Solvay a créé en 2013, en l'honneur d'Ernest, le prix Solvay Chimie pour l'avenir, décerné tous les deux ans. Ce prix, qui récompense les découvertes scientifiques majeures susceptibles de façonner la chimie de demain et de contribuer au progrès de l'humanité, a été décerné cette année à Carolyn Bertozzi (photo de gauche), professeur de chimie à l'Université de Stanford (États-Unis), pour son invention de réactions chimiques bioorthogonales pouvant être réalisées dans des cellules et organismes vivants. Cette découverte permettra de faire progresser le diagnostic et le traitement du cancer et des maladies infectieuses.