S’approvisionner en ressources durables tout en soutenant les communautés locales est une bonne initiative, qui nécessite néanmoins de pouvoir garantir l’origine exacte de ces ressources. C’est la raison pour laquelle Solvay a décidé d’associer sa propre solution blockchain à son initiative Guar Durable en faveur des agriculteurs d’Inde du Nord.

En 2015, Solvay et ses partenaires ont lancé l’Initiative Guar Durable pour améliorer les moyens de subsistance des cultivateurs de guar et protéger l’environnement fragile de la région aride de Bikaner, dans la province du Rajasthan au nord-ouest de l’Inde. Principalement cultivé en Inde, le guar est un légume dont les graines sont utilisées comme agent gélifiant et épaississant dans de nombreuses industries, en particulier les produits de soin. Solvay vend les produits issus de la transformation du guar à des entreprises comme L’Oréal et Henkel, principaux partenaires du Groupe dans le cadre de cette initiative.

“L’utilisation d’une blockchain est le meilleur moyen de renforcer la confiance et de garantir une transparence totale tout au long de la chaîne d’approvisionnement.” 

Matthias Förster, Global Key Account Manager, Novecare, Solvay

Confiance et transparence

La chaîne de production du guar est longue et complexe, avec de nombreux intermédiaires, compliquant ainsi la traçabilité de chaque sac de graines. Après la mise en œuvre réussie de l’Initiative Guar Durable, l’étape suivante a consisté à créer un système garantissant l’origine du produit. “En cherchant le meilleur moyen de résoudre nos problèmes de traçabilité, nous avons eu l'idée d’utiliser une blockchain,”explique Matthias Förster, Global Key Account Manager au sein de la GBU Novecare de Solvay.

Pour Solvay, la technologie blockchain est autre chose qu'un mot savant à la mode. “Nous avons eu besoin d’utiliser une blockchain parce que nous nous sommes loin de maîtriser l’intégralité de la chaîne d’approvisionnement,” poursuit Matthias. “C’était le meilleur moyen d’accroître la confiance et d’obtenir une transparence totale.”

 

Une preuve de concept solide

Comme vous le savez peut-être, la technologie  blockchain offre un moyen sûr de stocker et d’enregistrer les transactions. Les blocs sont reliés ensemble par cryptographie de manière asymétrique, créant une chaîne contenant des données telles que des certificats de propriété ou des preuves de transactions financières. Visible de tous ses utilisateurs en temps réel, la chaîne ne peut être falsifiée.

C’est ainsi que Solvay a “créé une blockchain privée qui intègrera tous les acteurs de la chaîne de valeur du guar,” déclare Valentin Mesa de Solvay Business Services, responsable du projet de  blockchain,“ depuis les cultivateurs jusqu’à l’usine qui transforme les graines en poudre, durant le transport vers les États-Unis pour finir à l’usine de Novecare au  Texas. Tous les acteurs de la chaîne devront enregistrer leurs transactions dans la blockchain.” Après un test début  2018, la blockchain est désormais prête à être déployée, et sera entièrement opérationnelle en 2019. “Après la preuve de concept, il ne nous reste désormais plus qu'à finaliser l’infrastructure,” ajoute Matthias.

 

Aucune tricherie possible

Concrètement, les cultivateurs, qui constituent les premiers blocs de la chaîne, utiliseront une application sur smartphone pour saisir la quantité exacte de guar vendue, ainsi que son prix. Chaque sac de guar aura un numéro d’identification spécifique qui permettra de suivre son parcours, “en reliant chaque kilo de graine à  chaque kilo de produit fini que nous vendons à nos clients,” précise  Lamia Narcisse, responsable de la durabilité chez Novecare. “C’est un élément de différentiation majeur.”

Certains pourraient argumenter en soutenant qu'un bon vieux registre papier aurait fait l'affaire, “mais une blockchain est nettement plus fiable,” affirme Matthias. “Et le fait que personne ne puisse tricher permet d’établir une relation de confiance avec les cultivateurs, un facteur primordial pour la réussite du projet.”

En quoi consiste la prochaine étape ? A appliquer la technologie blockchain à une foule d'autres produits. “Nous nous sommes fixé cet objectif,” confirme Lamia, “en particulier lorsque des matières premières sensibles font partie de la chaîne de valeur.” Les graines de guar ne sont qu’un début…

Graphic-Rought-Blockchain-Guar