Le fonds de capital-risque de Solvay se focalise sur les startups spécialisées dans les batteries

A travers son propre fonds de capital-risque Solvay Ventures, le Groupe investit non seulement dans des startups ciblées à travers le monde, mais collabore également avec elles. Ces startups opèrent dans quatre domaines : une meilleure utilisation des ressources, la santé et le bien-être, la transition énergétique et les outils numériques. Solvay Ventures a ainsi récemment investi dans deux startups travaillant sur des solutions innovantes pour batteries.  

Batteries-infographic-animation


Synergies et batteries

Justement, les deux startups américaines dans lesquelles Solvay Ventures investit, Nohms et Solid Power, travaillent respectivement sur la nouvelle génération d'électrolytes lithium-ion et les batteries à l'état solide. Le soutien de Solvay et sa renommée mondiale ont permis à Nohms de renforcer sa stature internationale au cours des deux dernières années.

Et grâce à son partenariat à long terme avec Solid Power, Solvay a rejoint d’autres grands groupes (BMW, Samsung, Hyundai…) sur le marché très convoité des batteries à l'état solide, qui attire actuellement de nombreux investisseurs.

Nous cherchons des segments étroitement liés aux activités de Solvay,” explique Stéphane Roussel, Directeur Général de Solvay Ventures, “favorisant la création de véritables synergies, et les batteries en sont un. Elles constituent également un terrain prometteur pour l’innovation".

 

Les startups ont besoin de davantage d’agilité et de proximité

Solvay apporte également son soutien à une startup californienne, Imprint Energy, cette-fois si sous forme d’investissement indirect. Cette startup fabrique des batteries flexibles pour capteurs, textiles et objets connectés, etc. Solvay l’aide à développer sa technologie actuelle et à concevoir une nouvelle génération de batteries rechargeables. Christine Ho, cofondatrice et PDG d’Imprint, a été invitée par Stéphane Roussel à prononcer un discours sur “la trajectoire de la réussite pour une startup” devant une audience de 200 startups.

Stéphane Roussel in discussion

C’est là qu’entre en jeu Solvay Ventures, à la croisée des chemins entre l’envergure et la portée internationales d’un grand groupe et l’agilité novatrice des startups. “Ces  partenariats accélèrent l’innovation et l’acquisition de connaissances pour Solvay et les startups,” déclare Stéphane. “Collaborer avec elles nécessite davantage d’agilité et de proximité qu’avec de grandes entreprises. Nous voulons faire des affaires ensemble, les aider à se développer et générer des revenus pour Solvay sur le long terme.”

Il poursuit en expliquant que le travail avec Imprint Energy est un parfait exemple de collaboration sur le marché émergent et fragmenté de l’internet des objets et des objets connectés, “où Solvay ne peut pas appliquer son modèle basé sur les volumes. La collaboration avec Imprint Energy nous permet de réduire le risque stratégique lié à la pénétration de ce marché,” explique-t-il.

Au bout du compte, ce que nous voulons, c’est faire des affaires ensemble, les aider à prendre de l’expansion et, au final, générer des revenus à long terme pour Solvay. 

Stéphane Roussel, Solvay Ventures Managing Director

Assurer la viabilité de l’électricité renouvelable

Fidèle aux objectifs de croissance et de création de valeur à long terme du Groupe, Solvay Ventures s’est intéressé aux batteries en sachant pertinemment que cette industrie requiert de la patience et des investissements à long terme. “Beaucoup reste à faire, en particulier sur des marchés émergents à haut risque tels que les batteries stationnaires,” affirme Stéphane.

Les batteries stationnaires sont de vastes installations capables d'alimenter des bâtiments, voire des villes entières. Le besoin en batteries stationnaires s’est considérablement accru avec l’essor de l’électricité renouvelable, qui doit être stockée pour les phases de faible production (en l’absence de vent ou de soleil). 

“Nous explorons activement ce domaine, notamment les alternatives à la technologie lithium-ion,” souligne Stéphane. “Il s’agit de trouver les startups adéquates avec lesquelles collaborer.