La brique de lait pour votre café du matin ou la bouteille d’eau en plastique achetée dans votre supermarché sont des produits du quotidien tellement ordinaires que l’on réfléchit rarement à leur processus de fabrication. Comment ces produits sont-ils fabriqués et comment finissent-ils ? Avec la montée en puissance de l’économie circulaire, un nombre croissant d’entreprises comme Solvay donnent une seconde vie aux produits en les recyclant. Grâce à ses solutions d’emballage aseptiques, Solvay joue un rôle déterminant en prolongeant la durée de conservation des aliments et en réduisant les déchets alimentaires. 

 

Contribuer à un monde meilleur

Abandonnant le modèle économique traditionnel “extraire, fabriquer, jeter” adopté par la plupart des entreprises, Solvay a conclu un partenariat avec la Fondation Ellen MacArthur en faveur de l’économie circulaire, afin de réduire les déchets tout en économisant les ressources et l’énergie. La conception durable, la maintenance, la réparation et le recyclage permettent de réutiliser le produit fini et de boucler ainsi la boucle.

Dans l’industrie agroalimentaire, Solvay contribue à cette économie circulaire en fournissant des solutions d’emballage aseptiques. Les emballages ainsi stérilisés revêtent à l’évidence une importance essentielle pour les produits alimentaires et les boissons. Mais outre le fait qu’ils préviennent les contaminations et les maladies, quel rôle primordial jouent ces emballages aseptiques dans l’industrie agroalimentaire actuelle ?

 

Les limites de la stérilisation par la chaleur

La chaleur est une solution couramment utilisée pour stériliser les emballages alimentaires. Ces derniers sont remplis avant d’être chauffés à haute température. Ce traitement thermique a pour avantage de stériliser l’emballage et son contenu. Néanmoins, une longue exposition à des températures élevées peut altérer le goût et la texture des aliments. Et bien que cette méthode soit encore utilisée pour les canettes et les bouteilles, elle n’est pas une solution idéale pour les emballages légers modernes comme les bouteilles plastique en PET*, qui sont eux aussi sensibles à la chaleur et se déforment à haute température. Les solutions d’emballage aseptiques, quant à elles, permettent aux fabricants de stériliser les emballages à vide, et de préserver ainsi la qualité des produits alimentaires.

* PET, plus connu sous le nom anglais de polyethylene terephthalate, est un plastique de type polyester saturé.

 

L’eau oxygénée à votre service

L’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène), dont la structure moléculaire est H2O2, possède des propriétés oxydantes qui en font un agent stérilisant particulièrement efficace. Composé principalement d’eau oxygénée, le produit Interox® AG Spray (aseptisation par pulvérisation) de Solvay a fait ses preuves comme solution de stérilisation à la fois efficace et durable. 

"Il existe deux moyens d’aseptiser l’emballage au cours du processus de fabrication,” explique Tom. “Le premier consiste à plonger l’emballage dans un bain d’eau oxygénée avant de le plier en cartons. Solvay a par conséquent mis au point des solutions Interox AG pour immersion. Le second moyen consiste à pulvériser l’emballage fini avec du H2O2. La gamme de produits à base de peroxyde d’hydrogène de Solvay est spécialement conçue pour cette seconde forme d’aseptisation, également utilisée pour les bouteilles en PET".   

"Solvay et les fabricants d’équipements collaborent dans le but de trouver la meilleure solution possible pour les consommateurs", conclut Tom. "Nos produits sont conformes au codex des produits chimiques alimentaires, à la pharmacopée ainsi qu’aux réglementations de la US Food and Drug Administration (FDA). L’utilisation d’eau oxygénée est soumise à des réglementations strictes, et notre collaboration avec ces fabricants nous permet de fournir des produits de grande qualité conformes à leurs normes, en garantissant le fonctionnement aseptique des machines".

 

Conçu pour durer

En remplissant les emballages dans des conditions aseptiques, les entreprises agroalimentaires ont pu étendre la durée de conservation de leurs produits de 6 à 12 mois, sans réfrigération. Les fabricants disposent à présent de plus de temps pour expédier et vendre leurs produits avant la date de péremption. La quantité de déchets alimentaires, qui constitue une préoccupation croissante pour la société actuelle, s’en trouve ainsi diminuée. Les solutions d’emballage aseptiques favorisent par ailleurs l’utilisation d’emballages légers comme les bouteilles en PET, qui sont des produits recyclables participant à l’économie circulaire.

oxygenated-water-for-sustainable-packaging