Nos nouveaux objectifs de durabilité

Lors de la COP24 de Katowice, en Pologne, Solvay a réitéré sa volonté de lutter activement contre le changement climatique, en présentant des solutions durables efficaces

Nos ambitions en matière de durabilité sont encore plus fortes cette année, avec un objectif de réduction en valeur absolue des émissions de gaz à effet de serre générées par nos opérations. Aucune croissance ne se fera au détriment de notre planète. Nos émissions de CO2 en 2025 devraient ainsi diminuer d’au moins un million de tonnes par rapport à 2017, à périmètre constant. 

 

Comment ? Les solutions de Solvay misent sur l’énergie solaire 

La Global Business Unit (GBU) Aroma Performance s’est engagée à utiliser l'énergie solaire pour alimenter l’une de ses principales usines. Avec ce grand pas en avant, elle espère inciter le secteur des aromes et parfums ainsi que l’industrie agroalimentaire à devenir plus durable. 
 
Solvay fait partie des principaux partenaires du projet de ferme solaire Jasper, récemment inauguré en Caroline du Sud, aux États-Unis. Pour poursuivre ce partenariat, certaines GBU du Groupe compteront parmi les principaux clients de la centrale. La GBU Aroma Performance a ainsi pris l’engagement d’acheter 20 % de la production d’électricité dès 2019, pour les 15 prochaines années. Cette électricité servira à alimenter l’usine de la GBU à Bâton Rouge, en Louisiane, permettant ainsi de couvrir 75 % de ses besoins en énergie et de réduire ses émissions de carbone de 14 000 tonnes par an.

 

Le cercle vertueux de la durabilité

L’usine de Bâton Rouge produit de la vanilline synthétique, principalement utilisée dans la fabrication d’aromes et de parfums ainsi que dans l’industrie alimentaire. La GBU Aroma Performance estime pouvoir faire la différence dans ces secteurs, qui ne sont pas traditionnellement réputés pour leurs messages de durabilité. “Nous sommes l’une des premières entreprises à offrir des solutions de production durables dans le secteur des aromes et parfums,” affirme Guillaume Meunier, Directeur mondial aromes & parfums chez Aroma Performance. “Parmi nos clients, certaines grandes entreprises ont pris l’engagement d’utiliser l’électricité renouvelable pour couvrir 100 % de leurs besoins, et nous les y aidons en leur proposant de la vanilline produite grâce à l’énergie solaire.” 
Plant lit up at night
La stratégie de la GBU vise à inciter l’ensemble de l’industrie à se tourner vers les énergies renouvelables. “Nous avons désormais l’intention de présenter ce concept aux clients de nos clients, comme par exemple les fabricants de parfums,” explique Guillaume. 
 
C’est la raison pour laquelle les équipes d’Aroma Performance ont récemment contacté le syndicat national français des fabricants de produits aromatiques, Prodarom. “Ses membres ont accueilli cette nouvelle initiative avec beaucoup d’enthousiasme et souhaitent apporter leur soutien,” déclare Vincent Rollier, Directeur de la Communication chez Aroma Performance. “Elle est en effet conforme aux valeurs qu’ils entendent promouvoir.” Les parfumeurs et autres industriels pourraient à leur tour demander à leurs fournisseurs de s’approvisionner en énergies renouvelables, créant ainsi un cercle vertueux dans une industrie où une telle approche est relativement nouvelle. “Les énergies renouvelables ne font certes pas partie des priorités de l’industrie des aromes et parfums,” confirme Guillaume, “mais en tant que fournisseur majeur, Solvay peut faire avancer les choses et montrer l’exemple pour la décarbonisation des matières premières dans cette industrie.”

 

Plant lit up at night

 

La stratégie de la GBU vise à inciter l’ensemble de l’industrie à se tourner vers les énergies renouvelables. “Nous avons désormais l’intention de présenter ce concept aux clients de nos clients, comme par exemple les fabricants de parfums,” explique Guillaume. 
 
C’est la raison pour laquelle les équipes d’Aroma Performance ont récemment contacté le syndicat national français des fabricants de produits aromatiques, Prodarom. “Ses membres ont accueilli cette nouvelle initiative avec beaucoup d’enthousiasme et souhaitent apporter leur soutien,” déclare Vincent Rollier, Directeur de la Communication chez Aroma Performance. “Elle est en effet conforme aux valeurs qu’ils entendent promouvoir.” Les parfumeurs et autres industriels pourraient à leur tour demander à leurs fournisseurs de s’approvisionner en énergies renouvelables, créant ainsi un cercle vertueux dans une industrie où une telle approche est relativement nouvelle. “Les énergies renouvelables ne font certes pas partie des priorités de l’industrie des aromes et parfums,” confirme Guillaume, “mais en tant que fournisseur majeur, Solvay peut faire avancer les choses et montrer l’exemple pour la décarbonisation des matières premières dans cette industrie.”

En tant que fournisseur majeur du secteur des aromes et parfums, Solvay peut faire avancer les choses et montrer l’exemple pour la décarbonisation des matières premières dans cette industrie.” 

Guillaume Meunier, Directeur commercial mondial aromes et parfums, Aroma Performance, Solvay.

 

aroma-and-solar-power-blog

 

La norme du futur

Le coût d’exploitation d’une usine utilisant des énergies vertes est légèrement supérieur, mais  la GBU Aroma Performance s’engage à ne pas répercuter ce surcoût sur le prix de ses produits. “Nous avons l’espoir que cela devienne la norme du futur”, ajoute Guillaume. “Et puisque nous désirons également promouvoir des produits plus naturels comme la vanilline naturelle, l’utilisation d’énergies renouvelables s’inscrit en toute logique dans cette ambition mondiale.” 
 
Avec la production de parfums au moyen d’énergie solaire, Solvay envoie un signal positif à l’industrie, et contribue à l’accomplissement de son objectif de réduction de ses émissions mondiales de carbone de l'ordre d’un million de tonnes d’ici à 2025.