Des changements dans des systèmes tels que les tours de refroidissement peuvent entraîner d'importantes économies d'eau

Dans le cadre de ses engagements Solvay One Planet, Solvay s'est fixé pour objectif de réduire sa consommation d'eau douce de 25 % d'ici 2030. De nombreux outils sont à la disposition du Groupe pour atteindre cet objectif et l'un d'entre eux est l'optimisation des fonctions de ses tours de refroidissement. Notre groupe de travail sur l'eau (Water Taskforce) a commencé à travailler pour réaliser ces optimisations sur les sites de Solvay en Europe, avant d'étendre le programme à d'autres régions, comme l'Asie et l'Amérique du Nord.

Travailler chez Solvay

C'est ce à quoi s'est attelé Romain Pleuvry. Il est ingénieur de production sur le site de Solvay à Tavaux, en France, et à ce titre, il est chargé de l'amélioration et de la fiabilité des unités de production et des services généraux, tels que les réseaux d'eau. Il a dirigé le projet de préservation de l'eau sur ce site, et nous lui avons demandé de nous en parler.

Comment est née l'idée d'économiser l'eau en modifiant les fonctions des tours de refroidissement ?

Nous avons identifié une possibilité de faire fonctionner la tour de refroidissement à une concentration de sel plus élevée afin de réduire considérablement la quantité d'eau douce nécessaire. Mais pour permettre cela, nous avons dû imaginer un nouveau traitement pour le réseau d'eau. L'ambition de ce projet est de réduire de 50 % la quantité d'eau douce alimentant l'une de nos tours de refroidissement.

Quel a été le défi de ce projet ?

Engineer-SOLVAY 02

Nous privilégions généralement les projets qui génèrent des gains à court terme en termes de volumes de production, de coûts, etc. Nous devons continuer à mettre davantage l'accent sur les projets qui préservent les ressources naturelles. C'était aussi un défi d'accepter le risque d'augmenter le dépôt de matières indésirables dans les équipements (i.e. l'encrassement), ainsi que le risque de corrosion du réseau au cas où le nouveau traitement ne serait pas assez efficace. Cela aurait pu avoir un impact sur la capacité de production de notre usine.

Qu'avez-vous appris et que reproduiriez-vous dans de futurs projets ? 

Sans aucun doute la persévérance. Outre l'avantage en termes de consommation d'eau, ce projet permettra également de réduire les coûts variables liés à l'unité, les gains sont donc à la fois environnementaux et économiques. Tout naturellement, je me demande pourquoi nous n'avons pas réalisé ce projet plus tôt, et je suis heureux que nous nous y attelions.