LOGO_CNRS_web

Paris, le 15 décembre 2016 ---Solvay et le CNRS ont signé un nouvel accord-cadre de collaboration d’une durée de cinq ans pour relever les défis de la chimie de demain. Cet accord vient prolonger une collaboration historique construite, depuis plus de 40 ans, autour de collaborations scientifiques avec plus de 50 laboratoires du CNRS. Il réaffirme les liens indéfectibles, au cœur des stratégies du CNRS et de Solvay, entre la science, la recherche et l’innovation. 

Patrick Maestro, Directeur scientifique du groupe Solvay, et Nicolas Castoldi, Délégué général à la valorisation du CNRS, ont signé l'accord-cadre structurant la collaboration scientifique des deux organisations. Il permettra aux deux partenaires de développer des recherches innovantes dans de nombreux domaines comme la catalyse, les tensio-actifs, la polymérisation, ou encore, la micro-fluidique.

Les recherches menées conjointement entre les équipes de Solvay et celles du CNRS ont permis, par exemple, de découvrir les fondamentaux scientifiques qui ont conduit au développement de nouveaux agents tensioactifs, polymères et revêtements destinés aux applications d'hygiène personnelle, de produits agrochimiques et de récupération assistée du pétrole. Ils ont aussi abouti à mettre au point des processus chimiques et physico-chimiques à la fois plus sûrs, plus durable et qui offrent de meilleurs rendements. 


Depuis 2006, ce partenariat a donné lieu à plus de 110 brevets, 450 contrats et près de 280 publications scientifiques en commun. Les collaborations entre le CNRS et Solvay vont jusqu’à la forme la plus intégrée de la recherche partenariale : la structure commune de recherche qui regroupe chercheurs du CNRS, universitaires et équipes Solvay. Solvay et le CNRS ont ainsi créé, en France, en Chine et aux Etats-Unis, quatre structures communes, pour développer des recherches innovantes dans de nombreux domaines tels les matériaux ou la chimie renouvelable et durable.

« Notre partenariat avec le CNRS réaffirme le lien historique qui lie Solvay avec le monde de la science et de la recherche. Il favorise la collaboration entre chercheurs aux multiples profils dont la créativité débouche sur de nouvelles applications innovantes apportant des solutions durables pour nos clients», déclare Patrick Maestro, Directeur Scientifique du groupe Solvay.

« Cet accord-cadre ouvre un nouveau chapitre du partenariat exemplaire en innovation qui a réuni le CNRS et Solvay depuis 40 ans. Ceci démontre bien que la recherche publique peut construire, avec une grande entreprise comme Solvay — qui a toujours été engagée dans l’innovation — une relation de confiance rendant ainsi possible des recherches communes avancées au plus haut niveau international, ainsi qu’au  développement d’unités mixtes en France, aux USA, ou en Chine, conduisant à de nouveaux produits et procédés, performants et en lien avec les besoins des marchés. L’excellence scientifique joue un rôle clé dans la compétitivité économique : les réussites et les succès communs du CNRS et de Solvay en sont une preuve tangible», indique Nicolas Castoldi, Délégué général à la valorisation du CNRS.

Groupe international de chimie et de matériaux avancés, Solvay accompagne ses clients dans la recherche et la conception de produits et solutions de haute valeur ajoutée qui contribuent à répondre aux enjeux d’un développement plus durable : utiliser moins d’énergie, réduire les émissions de CO2, optimiser l’utilisation des ressources naturelles, améliorer la qualité de vie. Solvay sert de nombreux marchés tels que l’automobile, l’aéronautique, les biens de consommation, la santé, l’énergie, l’environnement, l'électricité et l’électronique, la construction ou encore diverses applications industrielles. Le Groupe, dont le siège se trouve à Bruxelles, emploie environ 30 900 personnes dans 53 pays. En 2015, Solvay a réalisé un chiffre d'affaires pro forma de 12,4 milliards d'euros dont 90 % dans des activités où il figure parmi les trois premiers groupes mondiaux. Solvay SA (SOLB.BE) est coté à la bourse Euronext de Bruxelles et de Paris (Bloomberg: SOLB:BB- Reuters: SOLB.BR).

Le CNRS- Le Centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche, placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il produit du savoir au service de la société. Avec près de 32 000 personnes, un budget primitif pour 2015 de 3,3 milliards d’euros, dont 769 millions d’euros de ressources propres, une implantation sur l’ensemble du territoire national, le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s’appuyant sur plus de 1100 unités de recherche et de services. Avec un portefeuille de 5629 familles de brevets, 1281 licences actives, 26 accords-cadres avec des sociétés du CAC 40,  plus de 1200 start-ups créées, plus de 120 structures communes de recherche CNRS/entreprises, des centaines de laboratoires impliqués dans les Instituts/Tremplin Carnot et les pôles de compétitivité, 43000 publications en moyenne par an, 21 prix Nobel et 12 lauréats de la médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence, d’innovation et de transfert de connaissance vers le tissu économique.