La signature la charte « Campus Industriel Vallée de la Chimie » par les partenaires industriels et l'ensemble des parties prenantes au projet a eu lieu ce 20 novembre à Lyon.

Solvay y était représenté par Pascal Juéry, membre du Comité exécutif. Elaborée par Le Grand Lyon, la Région Rhône-Alpes, la Préfecture du Rhône et les principaux industriels de la Vallée de la Chimie, la charte fixe entre les collectivités locales et les acteurs industriels les grandes lignes du projet « Campus Industriel » pour un redéveloppement industriel de la Vallée de la Chimie vers des activités du futur en chimie-énergie-environnement,  tout en assurant progressivement une requalification de ce territoire qui est la porte d’entrée sud de la métropole de Lyon.

Elle définit ces objectifs partagés et évoque les moyens opérationnels d’y parvenir : 

- Elaborer et mettre en œuvre une stratégie foncière

- Etudier la faisabilité d’un renforcement des mutualisations et des coopérations

- Promouvoir des actions en matière d’écologie industrielle et territoriale

- Structurer un campus d’innovation liant les fonctions formation, recherche, innovation et entrepreneuriat

- Développer un outil de veille et d’anticipation économique

- Elaborer et mettre en œuvre une démarche de promotion des Plateformes

Le projet de campus industriel est porté par le Grand Lyon, Air Liquide, Arkema, Bluestar Silicones, GDF Suez, IFP EN, Kem One, Novacap, Solvay, Suez Environnement, Total, l’UIC Rhône‐Alpes ‐GICCRA, la Région Rhône‐Alpes et la Préfecture du Rhône.
Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et président du grand Lyon, a déclaré : « Nous avons à cœur de créer un écosystème favorable à l’innovation grâce à la chimie, à la recherche et à l’intelligence partagée, dans cette vallée qui est un berceau historique de l’industrie française.»

C’est dans le cadre de cette charte « Campus Industriel Vallée de la Chimie » que le Grand Lyon a lancé en septembre dernier « l’Appel des 30 », première étape du projet Vallée de la Chimie 2030, pour permettre le développement de nouvelles activités (dans les domaines de la chimie, de l’énergie et de l’environnement) sur 30 hectares de fonciers publics et privés situés sur les communes de Saint‐Fons et Feyzin. Les candidats ont désormais jusqu’au 30 janvier pour déposer leurs projets, avant la sélection prévue pour le printemps. 



Candidats pré-sélectionnés

En savoir plus sur l’ « l’Appel des 30 »