Foire aux questions

Une question ? Consultez les questions les plus courantes.

Organisez-vous des visites de l'Usine de Tavaux?

Pendant plusieurs années, l’Usine de Tavaux à ouvert ses portes à plus de 2000 visiteurs par an. 
Suite aux évènements du 11 septembre 2001, l’Etat a instauré le Plan Vigipirate, qui  ne nous autorise plus à recevoir des visiteurs. L’Usine de Tavaux est classée niveau rouge pour des raisons de sécurité lié au risque d’attentats. 
En cas de demande spécifique, il peut nous arriver d'accueillir des groupes au sein de notre centre de formation situé à proximité de l’usine. Toute demande de visite peut être étudiée dans ce cadre.

Comment avez-vous eu connaissance du gisement de sel en Bresse?

Les couches géologiques de la Bresse ont fait l'objet de nombreuses reconnaissances par forages profonds, notamment pour la recherche d'hydrocarbures et plus récemment pour le stockage de gaz dans des cavités salines par Gaz De France. 
Le choix de l'emplacement de la concession Solvay s'est appuyé sur la synthèse de ces recherches et sur les études réalisées disponibles dans la bibliographie.

Y-a-t-il des risques de fuite au niveau des canalisations?

Les canalisations sont conçues, posées et surveillées suivant les règles de l'art et les meilleures techniques existantes. Au niveau de la conception, les éléments importants à prendre en compte sont : la pression de service, l'épaisseur des tubes, le choix du matériau des tubes, la protection extérieure contre la corrosion par un revêtement en polyéthylène.
Au niveau de la construction, les soudures entre tubes sont contrôlées par une méthode à ultrasons capable de déceler les défauts à l'intérieur de la soudure (en cas de défaut, celle-ci est refaite). 
Le revêtement en polyéthylène est vérifié avec un appareil électrique permettant de détecter toute anomalie. 
Avant mise en service, les canalisations sont éprouvées à une pression supérieure à la pression de fonctionnement.
Tous ces éléments permettent de garantir l'étanchéité des canalisations. 
De plus, lorsque les canalisations sont en service, les pressions et débits sont suivis en continu avec des alarmes en cas d'anomalie et arrêt automatique du fonctionnement.

Que comptez-vous faire pour atténuer l'incidence des travaux sur le bocage?

Nous avons fait réaliser une étude paysagère pour intégrer notre plateforme dans le bocage. 
Les aménagements prévus permettent de supprimer l'impact visuel du défrichement. 
Nous allons compenser chaque espace déboisé en reboisant des surfaces au moins égales. 
Notre parcelle couvre une superficie d'environ 12000 m2. Nous allons reboiser environ 5000 m2 sur celle-ci. Les 7000 m2 restant seront occupés par la plateforme, l’aire de manœuvre des engins ou véhicules et l’accès à la route départementale n°996. Nous nous proposons de boiser une parcelle à proximité du Bois de Marmont, sur une superficie de 7000 m² équivalente à la zone défrichée. 
De plus, dans le cadre du projet communal d’extension de la Zone d’Activités Communale «les Bergeries», et en accord avec la municipalité de Marboz, Solvay Electrolyse France réalisera le boisement partiel de deux parcelles sur une superficie de 6000 m2 (dont 3000 m2 attenant au Bois Villard). 
Le reboisement sera réalisé dans la palette des essences végétales locales : chêne, charme, merisier, frêne.

Où se trouve le siège social de Solvay?

Le siège social de la société Solvay se trouve à l'adresse suivante :  
Rue de Ransbeek 310 - 1120 Bruxelles - Belgique.

Peut-il y avoir des répercussions sur le prix de l’immobilier et des terrains ?

L’existence de nos plateformes de forage et des canalisations ne peut pas entrainer une perte de valeur du patrimoine immobilier ou foncier. 
La méthode d’exploitation en grande profondeur (1000 mètres) et le nombre réduit de puits éliminent tout risque au niveau des habitations. 
De plus, l’eau salée n’est pas dangereuse et il n’y a pas de périmètre de protection autour des installations.