Communiqué Usine Rosignano - Plages Blanches

Solvay Rosignano fonctionne en toute sécurité sans impact sur la santé humaine ou l'environnement

The Rosignano plant in ItalyClick to enlarge
  • Le site ne pollue pas les "plages blanches", ni ses eaux adjacentes
  • La qualité de l'eau est identique à celle de la côte toscan; aucune interdiction de se baigner
  • Les rejets contiennent des matériaux inoffensifs présents à l'état naturel
  • Le site est en conformité avec les règlementations 

Solvay produit du carbonate de soude et du bicarbonate de sodium, principalement utilisés pour la production de verre, sur son site Italien de Rosignano, sur la côte Toscane.
Certaines vidéos et articles publiés et diffusés récemment en ligne prétendent à tort que la plage blanche et ses eaux bleues turquoise résultent de la contamination des eaux usées de l'usine.
Solvay tient à préciser que le site ne pollue pas les "plages blanches", ni les eaux adjacentes. Il ne dégage aucun métal lourd «libre» de son processus de production. La qualité de l'eau à Rosignano est identique à celle de toute la côte de la Toscane.
Le site respecte toutes les réglementations applicables, appliquées et documentées publiquement par les autorités gouvernementales qui vérifient de manière indépendante les données d'échantillonnage environnemental.
Les couleurs éclatantes reflètent les conditions naturelles

La couleur blanche du sable sur la plage de Rosignano est due à la présence de poussières très fines de minéraux inoffensifs de calcaire, une matière première, présente dans les effluents industriels du site de Solvay. L'eau bleue turquoise est le reflet naturel du ciel sur le sable blanc.


Les rejets de calcaire sont inoffensifs

L’usine utilise le calcaire des carrières voisines comme matière première pour la fabrication du carbonate de soude. Ce calcaire contient des infimes quantités de métaux lourds présents à l’état naturel, sous forme de traces, et qui sont "piégés" dans les particules fines rejetées par l'usine.
Dans cet état dit "solide", ces métaux lourds sont inertes et inoffensifs pour l'homme et l'environnement. Ils ne peuvent pas être absorbés par les organismes vivants, y compris les poissons. L'usine ne crée ni ne rejette aucun métal lourd «libre» de ses activités de production.


Les rejets sont réglementés, suivis, vérifiés et publiés par les organismes gouvernementaux et de l'UE

Les rejets de l'usine - comme tous les sites industriels de la région - font l'objet d'un suivi régulier par les organismes publics et les données sont accessibles au public.

  • Règlement appliqué par l'Agence Environnementale de la Toscane (ARPAT) 
    L’Agence Régionale pour la Protection de l'Environnement en Toscane (ARPAT) contrôle les effluents au moins quatre fois par an, y compris pour les métaux lourds, et effectue également des contrôles complémentaires. Le site de Solvay surveille quotidiennement les eaux usées et, toutes les deux semaines, soumet les résultats de la moyenne des échantillons à l'ARPAT. 
    Le rapport pertinent de l'ARPAT montre que la qualité de l'eau à Rosignano est identique à celle de toute la côte de la Toscane (http://www.arpat.toscana.it/). L'analyse par la municipalité montre également que l'eau est saine. Ils vérifient la présence de bactéries dans l'eau afin d'évaluer les conditions de baignade d'avril à septembre, ainsi que la présence de produits chimiques tout au long de l'année.

  • Registre Européen des Rejets et Transferts de Polluants (E-PRTR) - Comment lire les données ? 
    Les données sur les métaux lourds figurant dans le Registre Européen des Rejets et Transferts de Polluants (E-PRTR) proviennent du site même. La qualité et l'exactitude de ces données sont vérifiées par les autorités nationales avant d'être transférées à la Commission Européenne et à l'Agence Européenne pour l'environnement (http://prtr.eea.europa.eu/#/home). 
    Cependant, le document E-PRTR ne fait pas de distinction entre les métaux lourds rejetés à l'état de solide inoffensif (car piégés dans le calcaire, comme c'est le cas du site) ou ceux rejetés «librement» du fait des processus de production (ce qui n’est pas le cas du site Solvay).

  • Solvay applique les "meilleures techniques disponibles" de la Commission Européenne (B.A.T.) 
    Les procédés, la production et la gestion des effluents de carbonate de soude de Solvay sont totalement alignés avec le document de référence de la Commission Européenne sur les meilleures techniques disponibles pour la fabrication de produits chimiques inorganiques et de gros volumes - Autres et solides août 2007 (http://eippcb.jrc.ec.europa.eu/reference/BREF/lvic-s_bref_0907.pdf). Ce document indique notamment les différentes méthodes recommandées pour la gestion des effluents dans les émissaires marins. 
    Le canal ouvert vers la mer est entièrement conforme au programme européen B.A.T. et est donc autorisé dans le permis environnemental du site. 
    Il n’y a pas d’interdiction de se baigner sur les "plages de sable blanc", sauf sur le tronçon de 100 mètres en amont et en aval du point de rejet. Cette distance est stipulée par la loi pour tout type de structure industrielle en Italie.
Comment Solvay produit le carbonate de soude à Rosignano ?

Solvay accepte volontiers de répondre à tout demande

Solvay fournit ces informations, y compris les liens vers les documents accessibles au public, dans l'intérêt public. 
Pour toute question concernant les opérations de Rosignano, veuillez contacter: