Une petite équipe installée dans les locaux de Solvay à Paris s’est lancée dans un marathon. Son objectif : inventer de nouveaux moyens pour que les collaborateurs interagissent avec le Groupe et gèrent au mieux leur carrière. Bruce Fecheyr-Lippens, Head of Digital HR & People Analytics, explique pourquoi cette initiative illustre de manière concrète l’état d’esprit du Groupe.
HR-Startup-Style-2Prenez une douzaine de collaborateurs qualifiés, placez-les dans un espace aménagé de manière à stimuler la créativité et donnez-leur 12 semaines pour imaginer une nouvelle application au service des employés pour les Ressources Humaines. Dans le “Studio 25” créé par Solvay à Paris, des spécialistes de l’informatique, des RH, de la vente, du juridique, du digital et du design inventent des outils pour “créer une expérience employé au lieu de processus”, explique Bruce. Cette application est destinée à fonctionner sur tous les appareils et à remplacer le processus d’évaluation de développement et de carrière existant.

Avec cette application, les collaborateurs pourront interagir avec leurs collègues et obtenir un retour d’informations en temps réel, afin d’instaurer une nouvelle culture de feedback et de coaching. Elle devrait également proposer des formations adaptées aux objectifs de chaque collaborateur, au lieu de les obliger à parcourir de longues listes. Elle les alerterait également sur des postes à pourvoir répondant à leurs aspirations. Cette application s’inscrit dans un changement culturel visant à donner aux collaborateurs les moyens de piloter leur carrière et leur développement, tout en simplifiant nos processus RH. 

Les solutions élaborées au Studio 25 sont testées chaque semaine par un groupe de 50 collaborateurs, qui  fournissent conseils et feedback. “Nous mettons tous la main à la pâte au lieu d’utiliser une formule toute prête,” précise Bruce. “Nous espérons ainsi qu’elle conviendra davantage aux besoins des collaborateurs du Groupe”. La rapidité du feedback et l’organisation de style start-up permettent à l’équipe de travailler cinq fois plus rapidement qu’en utilisant des méthodes traditionnelles. 

Si le développement de l’application est un succès, la mise en œuvre pourrait démarrer dès le premier trimestre 2018, avec un premier ensemble de solutions qui seront améliorées au fur et à mesure sur la base des commentaires des collaborateurs.