Le temps des pionniers

La ‘start-up’ Solvay est créée en 1863 pour la fabrication du carbonate de soude à l’aide d’un procédé industriel radicalement novateur. C’est l’aube de la seconde révolution industrielle, une ère de foi dogmatique dans le progrès par la science et l’industrie. L’électricité est domestiquée depuis peu et de nouveaux procédés étendent le champ des applications de la chimie, bien avant l’âge du pétrole. Les inventeurs-entrepreneurs tels qu’Edison, Nobel, Bell, Marconi – et Ernest Solvay – sont des figures emblématiques de cette période. Après quelques années de difficultés techniques, l’entreprise devient rapidement l’une des plus grandes multinationales au monde et, en tant que telle, intègre une diversité de cultures nationales.

 

Des entrepreneurs avisés

Les frères Alfred et Ernest Solvay n’ont que 23 et 25 ans lorsqu’ils fondent leur société en 1863. Sur cette photo, on distingue les frères (Alfred 2e et Ernest 3e à partir de la droite) accompagnés de leurs collègues de la gérance, lors d’une visite à la soudière allemande de Wyhlen, dans les années 1880.

Pioneeringtimes1

 

Solvay implante l'industrie chimique de masse aux Etats-Unis

Solvay introduit l’industrie chimique de masse dans de nombreux pays, y compris les Etats-Unis en 1881. La soudière de Syracuse (NY), la première en Amérique, est située dans un village qui adopte le nom de Solvay (photo d’Édouard Hannon).

Pioneeringtimes2

 

Breveter une invention… En deux étapes.

A la veille de son 23e anniversaire, Ernest Solvay dépose un brevet pour un procédé de production de soude à l’aide de sel marin, d’ammoniaque et de gaz carbonique. Ce que le jeune inventeur ignore, c’est que ce brevet n’a aucune valeur, puisque la réaction qu’il décrit est bien connue des experts. Démoralisé, mais toujours déterminé, Ernest dépose un second brevet en 1863 avec l’aide du juriste Eudore Pirmez. Il décrit cette fois la succession des appareils et des opérations plutôt que le principe en lui-même.

Pioneeringtimes3

 

Une des premières multinationales

Solvay est l’une des toutes premières sociétés industrielles à tirer parti de la première vague de mondialisation de l’économie à la fin du 19e siècle. Dès les années 1880, elle détient un réseau d’usines, en propre ou en partenariat, s’étendant du Michigan aux contreforts de l’Oural. Sur cette image prise par le Directeur technique Édouard Hannon, on reconnaît Alfred Solvay sur un bateau à vapeur reliant les États-Unis en cinq jours.

Pioneeringtimes4

 

Un pied dans la steppe

L’aventure russe de Solvay débute par un accord de partenariat conclu avec l’industriel Ivan Lubimoff. La Lubimoff & Cie est fondée en 1881, et deux ans plus tard une usine est érigée à Berezniki, dans l’Oural. A l’époque, dans des conditions hivernales dantesques, il faut une semaine de traîneau et de bateau pour rejoindre Moscou.

Pioneeringtimes5

 

Usine de Couillet 1877

La première installation industrielle construite par Solvay se situe à Couillet, dans la région de Charleroi en Belgique. Cette région verrière extrêmement productive est un lieu d’accueil idéal pour un producteur de soude. C’est aussi le bastion d’un petit groupe d’amis et de soutiens nommés Pirmez, Lambert et Nélis, sans qui l’entreprise familiale n’aurait jamais vu le jour.

Pioneeringtimes6

 

Une histoire de familles

Solvay & Cie est fondée en 1863 sous la forme d’une société en commandite financée par quelques familles issues de la moyenne bourgeoisie industrielle. L’intégralité des parts est détenue par les cinq enfants d’Alexandre Solvay, ainsi que par les familles des partenaires financiers, les Pirmez, Lambert, Nélis et Sabatier. Jusqu’en 1967, les actions restent dans ce cercle social fermé, à de rares exceptions près. Aujourd’hui, les descendants de ces familles contrôlent toujours une solide proportion des actions,notamment par l’intermédiaire du holding Solvac.

Pioneeringtimes7